Programmes des vendanges 2018

25 avril 2016 | Refuser la transparence pour éviter d’alimenter le «lynchage médiatique»

25 avril 2016 | Refuser la transparence pour éviter d’alimenter le «lynchage médiatique»
25/04/2016 Dominique Giroud

Fin 2014, Dominique Giroud a été lavé par la justice du soupçon d’avoir mis du Fendant dans son St-Saphorin. Stupéfaits et déçus, les journalistes qui avaient fait campagne contre lui pendant une année ont refusé d’y croire. A leurs yeux, Dominique Giroud ne peut pas être innocent. Plusieurs d’entre eux ont demandé à pouvoir consulter l’ordonnance disculpant Dominique Giroud. Ce dernier s’y est farouchement opposé jusqu’au Tribunal fédéral, sachant pertinemment que la lecture du document aurait été faite avec la mauvaise foi habituelle des journalistes dans le seul but de dénicher de nouvelles excuses pour continuer à le «lyncher médiatiquement» (pour reprendre l’expression utilisée en toute impartialité par le Département fédéral des finances). Cette opposition a pu surprendre: pourquoi refuse-t-il la diffusion d’un document qui lui est favorable? Le TF ayant décidé de placer la transparence au-dessus de toute autre considération, il est temps de s’en expliquer, et c’est ce qu’a longuement fait le porte-parole de l’encaveur dans L’Agefi du 25 avril 2016.

Téléchargez le fichier lié

Inscrivez-vous à ma newsletter

Je m'inscris